FAQ

Tout ce que tu as toujours voulu savoir sur la consommation d’alcool

Consommation

Qu’est-ce que l’alcool ?

Il existe plusieurs sortes d’alcool mais celui que l’on boit et qu’on appelle généralement « alcool » est en réalité de l’alcool éthylique (ou éthanol). Il s’obtient par fermentation ou distillation de végétaux comme le raisin, les pommes, les céréales, etc.

Comment l’alcool agit-il sur le corps ?

L’alcool avalé se diffuse ensuite dans tout l’organisme via le sang pour atteindre les organes et en particulier le cerveau. Cela prend entre une demi-heure et une heure.

L’alcool agit plus ou moins rapidement, selon si tu es à jeun ou pas. En effet, un estomac plein ralentit le passage de l’alcool dans le sang.

Inversement, le sucre ou encore la chaleur stimulent la circulation sanguine et accélèrent le passage de l’alcool dans le sang.

Quels organes vont travailler pour éliminer l’alcool ?

Les poumons, les reins et la peau vont s’occuper d’éliminer environ 10% de l’alcool présent. Le foie va se charger des 90% restants.

Comment faire diminuer plus rapidement le taux d’alcool dans le corps ?

Il n’y a pas de recette miracle, ni de potion magique. Le sport ou l’eau n’aident pas, le café non plus. La plus grande partie de l’alcool est éliminée par le foie (90%) et très peu par la peau (transpiration).

Une personne en bonne santé élimine 0.1 à 0.15‰ (pour mille) d’alcool présent dans son organisme par heure. Il faut juste attendre.

Que veut dire « être dépendant·e » ou ?

Être dépendant·e (« être accro »), c’est ne plus pouvoir s’empêcher de boire de l’alcool. C’est une perte de contrôle sur sa consommation. On n’arrive pas à arrêter alors que les conséquences négatives deviennent plus importantes que la sensation de bien-être que peut procurer l’alcool. On reçoit aussi des remarques de ses ami·e·s, de sa famille sur sa consommation. Concrètement, on perd sa liberté de choisir. Il faut toujours être attentif·ve à soi et à ce genre de situation.

C’est quoi le binge drinking ?

L’alcool et ses effets

Quels effets l’alcool peut-il provoquer ?

L’alcool excite, désinhibe, modifie notre perception et notre jugement et procure des sensations différentes. Après quelques verres, on se sent moins timide, on parle plus facilement, on fait de l’humour, on rigole, on se sent plus joyeux·se. On peut aussi faire des choses qu’on n’aurait jamais imaginées.

Mais on se maîtrise plus difficilement et le risque de dire ou de faire des choses qu’on pourrait regretter le lendemain augmente.

L’alcool rend aussi plus sensible et on peut se vexer, ou bien pleurer, pour rien. L’alcool peut rendre aussi plus agressif·ve, provocant·e et dans le pire des cas, violent·e.

À quantités égales d’alcool consommé, les femmes obtiennent une alcoolémie – taux d’alcool dans le sang – plus élevée que celle des hommes. Autrement dit, les femmes ont besoin de moins grandes quantités d’alcool pour en ressentir les effets. Voici encore une petite vidéo sur les effets de l’alcool, peut-être que certains de ces effets te parlent 😉

Est-ce qu’en buvant régulièrement, on a moins d’effets ?

Les personnes qui boivent souvent vont moins ressentir les effets physiques. Mais la quantité d’alcool est toujours bien présente et les conséquences sont les mêmes pour tout le monde. Le risque en buvant régulièrement est de devenir petit à petit dépendant·e, c’est-à-dire d’avoir besoin de boire toujours un peu plus, et de l’alcool toujours un peu plus fort.

C’est quoi exactement la gueule de bois ?

C’est comme un pic-vert dans la tête ! Tu as de gros maux de tête, des nausées, une envie de vomir, mal au ventre, etc. Tu te sens fatigué·e, même si tu as bien dormi.

Pour en sortir, boire beaucoup d’eau et faire de l’exercice physique sont les meilleurs remèdes. Eh oui…la gueule de bois n’est pas quelque chose d’agréable, et elle se présente souvent lorsque tu as bu ce fameux « verre de trop ».

Les mythes sur l’alcool

Les hommes boivent-ils plus d’alcool que les femmes ?

En règle générale, les hommes boivent plus que les femmes. Ils boivent plus souvent et en plus grandes quantités. Mais les dernières études montrent que la différence est de plus en plus faible.

Il faut savoir que les filles ont moins d’eau dans le corps que les garçons. Ainsi, à consommation et poids égaux, les filles ont une alcoolémie – taux d’alcool dans le sang – plus élevée.

Est-ce que l’alcool fait grossir ?

L’alcool contient beaucoup de calories, encore plus lorsqu’on le mélange. Plus d’infos sur la page équivalences caloriques !

Est-ce que l’alcool réchauffe ?

Si on a l’impression que l’alcool réchauffe, c’est faux. C’est une impression qui ne dure pas et qui est due à des réactions au niveau des vaisseaux sanguins, provoquant finalement une perte de calories et une baisse de la température du corps.

Est-ce qu’on dort mieux après avoir bu de l’alcool ?

En fait, l’alcool peut parfois faciliter l’endormissement, mais la qualité du sommeil est nettement moins bonne. On a tendance à se réveiller plusieurs fois et à avoir surtout très soif.

Est-ce que le fait de manger ralentit l’effet « bourré·e » ?

Boire sur un estomac vide favorise la vitesse d’absorption de l’alcool. A jeun, il suffit de quinze à trente minutes pour absorber une unité d’alcool (un décilitre de vin), contre soixante minutes avec un estomac plein. Or, comme la vitesse d’élimination de l’alcool est constante, environ 0,1 gramme par heure, le pic d’alcoolémie sera d’autant plus vite atteint que l’entrée d’alcool dans le sang est rapide.

Est-il dangereux de mélanger les energy drink et l’alcool ?

La réponse est oui et non.

Oui, car c’est plus facile d’en boire de grandes quantités, la boisson énergisante masquant les effets de l’alcool. Et trop boire du mélange alcool-boisson énergisante, c’est trop boire d’alcool ! Et trop boire d’alcool c’est dangereux.

Non, le mélange alcool et boissons énergisantes n’est pas dangereux en soi, s’il est pris en quantités raisonnables.

Conséquences

Peut-on mourir si on boit trop d’alcool ?

Le corps identifie l’alcool comme un produit toxique. Le cœur et le système nerveux central (émotions, pensées, conscience, mémoire et perception) vont ralentir sous son effet.

Si l’on consomme trop d’alcool, le risque de sombrer dans un coma éthylique existe si personne ne réagit. Le risque de coma éthylique apparaît lorsque le taux d’alcool varie entre 2 à 4 grammes d’alcool par litre de sang.

L’alcool provoque aussi d’autres maladies, mais à plus long terme.

Quels sont les effets si on mélange de l’alcool avec d’autres boissons (ex.: cocktails) ?

Le sucre présent dans la boisson mélangée (coca, jus d’orange, etc.) va accélérer le passage de l’alcool dans le sang. Les effets de l’alcool seront renforcés.

Qu’est-ce qu’on risque en buvant trop ?

Les risques sont très différents d’une personne à l’autre. Comme l’alcool a des effets désinhibant, sa consommation augmente les risques d’accident, de comportements violents ou de rapports sexuels non désirés ou non protégés.

Un autre risque est le coma éthylique (intoxication à l’alcool). Sans réaction de la part des personnes présentes (appeler le 144), il peut entraîner la mort. Plus d’infos sur la page urgences.

 

Est-ce que l’alcool diminue les réflexes ?

Boire diminue les réflexes dès le premier verre. Déjà avec un ou deux verres, on va avoir du mal à garder notre concentration et nos capacités visuelles et auditives diminuent.

Est-ce qu’on a le droit de rouler à vélo si on a bu ?

Circuler à vélo implique de respecter le code de la route. Si on roule en ayant trop bu, on risque une amende ou même l’interdiction de rouler. Sans parler du fait que nos capacités auditives et visuelles sont faussées.